TIC-TAC, LE TEMPS C’EST DE L’ARGENT

CONFÉRENCE GESTICULÉE, KESAKO ? Une conférence gesticulée est une forme de spectacle qui mêle le théâtre et la conférence. Elle se caractérise par l’association d’expériences vécues par le “conférencier-gesticulant” et des connaissances théoriques, universitaires, avec souvent de l’humour et de l’autodérision. Elle cherche à produire du savoir critique, à donner des clés d’analyse pour dévoiler, comprendre et agir sur notre environnement.   TIC-TAC, LE TEMPS C’EST DE L’ARGENT Par Philippe CAZNEUVE – 1h30 Cette conférence gesticulée nous entraîne dans une réflexion sur l’accélération du temps à partir d’un paradoxe : Plus il y a de technos … Plus ça va vite … Plus on gagner du temps … et moins on en a ! La partie d’échecs perdue en 1997 par Gary Kasparov contre l’ordinateur Deep Blue d’IBM marque-t-elle le début de la fin d’une informatique maîtrisée par l’humain ? La place prise par le trading à haute fréquence au sein des places boursières mondiales semblerait aujourd’hui le confirmer. « L’information et la finance, qui opèrent à l’échelle du monde en quelques fractions de secondes, (…) ne sont plus susceptibles d’être maîtrisées politiquement et même en partie juridiquement. Les individus et les États nationaux sont devenus trop lents pour la vitesse de transaction de la modernité mondialisée : la culture, la politique, le droit ne peuvent plus suivre la cadence des évolutions actuelles. » Hartmut Rosa, Accélération. Une critique sociale du temps, 2010.   La Grande accélération : Bienvenue dans l’Anthropocène ! Les travaux scientifiques de l’International Geosphere Biosphere Program (IGBP) fournissent quantité de données montrant que la « croissance » économique et le développement non maîtrisés des activités humaines ont un impact environnemental négatif qui va en s’accélérant de façon exponentielle depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Nous rentrons dans une nouvelle époque : l’Anthropocène.      

TOUT S’ACCÉLÈRE

EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR EN VISIO-CONFÉRENCE   De plus en plus de citoyens ressentent une saturation temporelle difficile à vivre. L’accélération de notre développement économique et technologique entraîne une désynchronisation croissante avec nos rythmes naturels et avec ceux de la Terre mère. Petit à petit nous réalisons que ce n’est pas seulement la planète mais aussi nous-mêmes que nous menons à l’épuisement. Et pourtant, malgré tous les signaux démontrant que l’on touche aux limites du système (environnementales, psychologiques, sociales ou financières), loin de décélérer, nous accélérons davantage ! Les élèves d’une classe de CM2 tentent de comprendre avec leur maître les raisons de ce paradoxe. Avec leur vision d’enfants, ils nous livrent une nouvelle lecture du monde et du temps. Comment la généralisation de la mesure du temps a-t-elle bouleversé notre vie quotidienne ?   De Gilles Vernet – 2016 –  80 min   

LA BERGÈRE DES GLACES

EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS   Dans la vallée de Gya-Miru au Ladakh, à plus de 5000 m d’altitude, vit une bergère entourée de ses 300 moutons et chèvres “Pashmina” au milieu d’une immense montagne désertique. Pendant un an nous partageons la vie de Tsering seule entourée de bêtes sauvages et dans un environnement extrême. Malgré ces conditions de vie rudes, elle nous montre une force spirituelle surprenante. Elle préserve un mode de vie écologique traditionnel. Mais pour combien de temps encore ? Et si l’espace d’un instant nous faisions une pause dans un autrefois plus lent.   De Christiane Mordelet et Stanzin Dorjai Gya – 2016 – 74 min   Dans le cadre du Mois du film documentaire Plus d’infos : www.moisdudoc.com          

UNE TOURNÉE DANS LA NEIGE

EN PRÉSENCE D’INTERVENANT (Sous réserve)   Le 15 février 2013, Pauline, une jeune factrice intérimaire de vingt-et-un ans, s’est suicidée après une dernière tournée dans la neige. Sur le chemin de cette tournée, véritable image du cycle de la vie, viennent se croiser les luttes et les renoncements de ceux qui ont ou auraient pu connaître Pauline : syndicalistes en lutte, postiers heureux ou malheureux, fermiers enclavés dans leurs territoires de solitude, haut-responsables de La Poste convaincus de leur mission… Un film poétique et politique sur notre temps présent. Peut-on  “produire” autant en moins de temps ?   De Hélène Marini – 2016 – 80 min